Décideurs, entreprises, ONG... dans la société, la nécessité de fermer les circuits matériels et de miser sur la prolongation de la durée de vie, la réutilisation, le partage, etc. fait pratiquement l’unanimité. La Journée de l’économie circulaire a permis de rappeler que l’industrie a un rôle essentiel à jouer dans ce contexte. Interface a décidé de relever le défi.

Worldline, leader européen des paiements et des services transactionnels, mais aussi important fabricant de terminaux de paiement, a décidé de réduire son impact sur l’environnement en repensant ses processus et produits. L’entreprise a travaillé avec Sirris et Agoria pour réduire ses coûts et son impact écologique en mettant en place un processus d’amélioration continue en phase avec l’ambitieuse politique RSE du groupe Worldline (formalisée dans son programme Trust 2020).

Vaude, un fabricant allemand de chaussures robustes, a repensé toute sa collection été 2018 et réduit ainsi l’empreinte de ses produits. Pour ce faire, Vaude a notamment opté pour des matériaux (plus) durables et des technologies novatrices comme une tige sans couture.

Les stocks de matières premières s’épuisent, les prix augmentent... les chiffres démontrent clairement la nécessité d’une économie circulaire. Toutefois, ce changement va aussi de pair avec quelques opportunités intéressantes.

Sirris est actif dans le développement de nouveaux produits pour les entreprises et start-up.

laserharden

Les entreprises qui font le choix des ‘cleantech’ et de l’éco-conception méritent d’être encouragées, à plusieurs égards. L’impact de cette décision ne doit pas être sous-estimé, cette stratégie est d’ailleurs vitale dans la perspective de l’avenir.