L’importance des partenaires pour réussir une stratégie de développement durable

On a démontré récemment que pour assurer le succès d’une stratégie de développement durable dans les affaires, celle-ci ne doit pas porter uniquement sur le produit et la production mais aussi impliquer les partenaires : des chaussures aux déchets jusqu’à l’imposition de ses propres normes aux fournisseurs. Adidas, fabricant allemand d’articles de sport, a conclu un partenariat avec Parley for the Oceans et a présenté les premières chaussures innovantes résultant de cette collaboration.

Parley for the Oceans est une organisation réunissant des créatifs, des penseurs et des décideurs pour susciter une prise de conscience sur l’état calamiteux dans lequel se trouvent actuellement les océans et pour conclure des collaborations pour les protéger. En tant que membre fondateur, le fabricant d’articles de sport soutient Parley for the Oceans dans ses efforts d’éducation et de communication sur son programme « Ocean Plastic » qui vise à mettre un terme à la pollution des océans par les plastiques.

Le premier produit prototype présenté est le côté supérieur d’une chaussure entièrement réalisé à partir de fils et de fibres provenant du recyclage des déchets récupérés dans les océans et des filets illégaux de pêche en eaux profondes. Le prototype de chaussure lève un coin du voile sur les biens de consommation finis en plastique issu des océans, qui seront présentés de manière plus détaillée plus tard cette année.

Parley for the Oceans souhaite que les océans fassent partie intégrante du débat sur le changement climatique pour augmenter la prise de conscience et susciter de nouvelles collaborations. Adidas avait déjà choisi d’emprunter une voie durable depuis plus longtemps, mais grâce à ce partenariat, il peut explorer de nouveaux territoires et créer des matériaux et produits innovants pour les sportifs.

Et Adidas ne s’arrête pas là : récemment l’entreprise a mis un terme à ses relations d’affaires avec treize fournisseurs d’Asie, car ils ne respectaient pas les règles que l’entreprise impose à ses usines, notamment en matière de travail, d’hygiène et de sécurité. Le fabricant d’articles de sport prolonge ainsi sa stratégie de développement durable à l’ensemble de son réseau de partenaires.