Les efforts dans le domaine des ‘cleantech’ méritent d’être encouragés !

laserharden

Les entreprises qui font le choix des ‘cleantech’ et de l’éco-conception méritent d’être encouragées, à plusieurs égards. L’impact de cette décision ne doit pas être sous-estimé, cette stratégie est d’ailleurs vitale dans la perspective de l’avenir.

Vous avez l’impression que toujours plus de sollicitations vous sont adressées de différents côtés, concernant les exigences en matière d’environnement ? Dans ce cas, bienvenue au club ! Aujourd'hui, la pression sur les entreprises ne résulte pas uniquement de la réglementation sans cesse plus stricte : les clients et l’opinion publique également font entendre leur voix. Une entreprise qui accepte de relever le défi, ne serait-ce que pour se distinguer de la concurrence, devrait idéalement réagir de manière pro-active et mettre en oeuvre une stratégie incluant les éco-activités innovantes.

Un exemple tiré du secteur de la métallurgie

Pour réduire l’empreinte écologique dans le secteur de la métallurgie, l’hybridation des machines d’usinage est une tendance technologique ayant beaucoup de potentiel. La combinaison des technologies d’usinage efficaces en énergie (tournage, fraisage,…) avec les procédés d’usinage avancés (étincelage, durcissage au laser,…) peut se traduire par divers avantages, notamment : réduction du temps de fabrication, réduction de la consommation d’énergie par pièce produite, utilisation plus efficace des consommables (émulsion de refroidissement,…) et réduction des coûts d’investissement.

Les résultats qu’il est possible d’obtenir sont illustrés par un cas concret d’intégration de la technologie durcissage au laser dans une ligne de machine-outils. Cette étude nous a permis de constater que cette méthode permet d’économiser jusqu’à 40 pour cent sur les coûts de fabrication, en comparaison avec le procédé classique de durcissage suivi d’une opération d’usinage par enlèvement de matière, avec à la clé une réduction significative de l’empreinte écologique.

Initiatives de soutien

Dans ce contexte, on peut affirmer que les entreprises ont tout intérêt à investir et innover en optant pour les 'cleantech', et tous les efforts déployés dans ce sens méritent d’être encouragés. Un exemple d’initiative en vue d’inciter les entreprises à relever le défi des éco-activités est le ClimateLaunchpad, le plus grand concours européen de technologies cleantech innovantes. Le coordinateur pour les participants en Belgique est VITO, qui se charge de réunir les meilleures idées. Les étudiants, start-ups, entrepreneurs, chercheurs et salariés qui ambitionnent de se faire un nom dans le domaine de l’éco-innovation peuvent envoyer leur idée de ‘cleantech’ (avant le 1er mai). Les critères d’évaluation sont les suivants : ‘impact sur le changement climatique, potentiel de croissance, niveau de savoir-faire, et enthousiasme’. Les candidats ayant adressé une idée qui semble présenter le plus grand potentiel reçoivent la possibilité d’accéder au programme Climate-KIC Accelerator, qui vise à aider les lauréats du concours à créer leur entreprise pour mettre en oeuvre leur idée de cleantech avec succès. 

Sirris également participe activement aux innovations en matière de cleantech. Par exemple, le projet 'Eco-compliance' a pour objectif d’aider les entreprises qui souhaitent réagir de manière proactive à cette tendance irréversible. Vous envisagez également d’entreprendre quelque chose dans le domaine des éco-activités, mais vous hésitez sur la démarche à suivre ? Prenez contact avec nous !