Les drones, pour une inspection rapide et sans risque

Même dans le secteur industriel, les drones peuvent se révéler très utiles, comme l’ont démontré Vopak, une entreprise de stockage de gaz, et Think 3D, une entreprise spécialisée dans le scannage tridimensionnel. Dans ces entreprises, les drones sont mis en oeuvre pour des applications industrielles, telle que l’inspection des réservoirs à gaz et le scannage des installations. Dans d’autres secteurs également, un grand potentiel d’application existe pour les drones.

Soucoupe volante

L’entreprise néerlandaise Vopak, spécialisée dans le stockage et le transport des produits pétroliers sous forme liquide et gazeuse, a commencé depuis peu à utiliser des drones pour réaliser l’inspection des grands réservoirs à gaz. Précédemment, les opérateurs de maintenance devaient grimper le long des parois des réservoirs pour inspecter l’état des surfaces : dans de tels ‘espaces clos’, il s’agit d’un travail à haut risque. Dorénavant, le contrôle visuel est réalisé via des drones ; le travail d’inspection prend nettement moins de temps, et il est beaucoup moins dangereux.

L’entreprise a étudié la possibilité de faire réaliser l’inspection de cette manière via un projet d’innovation au cours duquel les différents aspects ont été envisagés, notamment le pilotage de ces engins volants dans un espace clos et dans l’obscurité, la sécurité, le niveau de détail des données collectées, et l’élaboration d’un rapport d’inspection sur la base des données numériques. A l’issue de ce projet, l’entreprise de réservoirs de stockage a opté pour les drones de Flyability Elios. Ce type d’aéronef sans pilote est placé dans une cage de protection, qui lui permet voler sans risque de toucher les parois des réservoirs. Les drones sont équipés d’une caméra et d’un puissant système d’éclairage à LED. L’opérateur réalise l’inspection depuis l’extérieur, sur un écran où s’affichent les images de la caméra.

Vopak utilise les nouveaux drones d’inspection notamment dans son terminal méthanier situé à Vlissingen (Zélande). L’inspection à l’intérieur des réservoirs au moyen d’un drone équipé d’une caméra permet de supprimer les risques inutiles : le même travail réalisé par des humains nécessitait des mesures de sécurité particulières et il fallait plusieurs jours pour l’inspection d’un seul réservoir. Avec un drone, il suffit à présent de deux heures de temps pour inspecter un réservoir. Et puisque le travail est plus rapide et beaucoup moins dangereux, on peut réaliser les inspections de manière plus fréquente.

Visionnez le clip vidéo sur l’inspection par drone : https://www.youtube.com/watch?v=f9DGCt2CrDA

Scannage 3D aérien

L’entreprise belge Think 3D exploite les possibilités des drones pour réaliser de manière efficiente et sans risque le scannage des installations industrielles. Le couplage d’un scanner et d’un drone permet à l’entreprise de fournir au marché industriel un service de scannage 3D classique, au niveau du sol et en altitude. Ce qui permet d’éviter les dangereuses escalades, les montages complexes et la mise à l’arrêt des machines ; de plus, il est possible de cartographier en 3D les endroits difficiles d’accès.

La combinaison scanner/drone est le résultat d’un trajet de développement intensif, au cours duquel beaucoup d’essais ont été nécessaires pour obtenir des mesures fiables. Equipé de huit moteurs, le drone a une envergure de 1,7 m et une capacité de transport de 30 à 40 kg. Des travaux de développement logiciel sont en cours pour améliorer la stabilité du drone et, par conséquent, la précision du scanner. Think 3D se propose de commercialiser sa technologie innovante dans le monde entier. Les entreprises clientes pourront coupler leur scanner avec le drone pour des applications de thermographie, photogrammétrie, scannage laser 3D ou inspection.

La mise en oeuvre de la technologie de mesure par laser dans un environnement mobile n’est pas une nouveauté. Déjà en 2012, un projet pilote a été mené dans le OWI lab: la technologie de mesure par laser, dénommée ‘LIDAR’, a été installée sur une bouée flottante en vue de réaliser en haute mer des mesures précises de la vitesse du vent. Le point crucial dans pareilles applications est la conception d’un mécanisme mécatronique de stabilisation, qui doit permettre d’obtenir des mesures comparables à celles réalisées au sol.

 

En raison de leurs nombreux avantages, les drones conviennent pour des applications dans les endroits difficilement accessibles ou dans les environnements dangereux. Aussi ont-ils été intégrés dans le projet Interreg Smart Tooling, auquel participe également Sirris, qui organisera le 6 décembre prochain avec les autres partenaires du projet une infosession.

Avec les drones… en haute mer

Dans d’autres secteurs également, par exemple, dans l’industrie des éoliennes offshore, les drones apportent beaucoup d’avantages. Les drones peuvent servir à inspecter les fondations et les pales de turbine dans les parcs d’éoliennes onshore et offshore.

L’entreprise campinoise Aetos Drones, qui fait partie du groupe Maes, est spécialisée dans les nacelles élévatrices et les grues mobiles à pylône ; cette entreprise propose désormais également des inspections par drone. Pour cela, elle a fait l’acquisition – une première en Belgique – d’un drone Fyability Elios.

Les travaux d’inspection, réparations, maintenance, mesurages, ...dans des espaces restreints et difficilement accessibles font partie des activités les plus dangereuses et les plus coûteuses dans l’industrie éolienne offshore. La fréquence de ces activités ne cesse d’augmenter, vu le nombre accru de parcs d’éoliennes. La mise en oeuvre des nouvelles technologies doit permettre de limiter non seulement les risques, mais également les coûts élevés. C’est dans ce cadre que se déroule actuellement le projet OWOME - 'Offshore Wind O&M Excellence', auquel participe le OWI lab, en partenariat avec la VUB et l’entreprise Iminds. Ce projet est focalisé sur l’amélioration des activités Operations & Maintenance dans le secteur offshore. Egalement sur ce marché, il est possible, entre autres, de réduire les coûts d’entretien, via l’utilisation et le développement de solutions innovantes (outils de maintenance et techniques d’inspection et de monitorage). Les drones et autres aéronefs sans pilote font partie de ces solutions…

(Source : Vopak, Think 3D et Kasper Van Lombeek)