Les cinq tendances mises en évidence lors du congrès 'High Performance Cutting Congrès'

Fin mai, l’industrie de l’usinage s’est réunie à Chemnitz (Allemagne) à l’occasion de la 7e édition du 'High Performance Cutting Congres'. Au programme : quelque 260 présentations, un record ! Sirris était de la partie. Non seulement pour présenter ses travaux, mais également pour découvrir les nouvelles tendances.

Le congrès High Performance Cutting était organisé cette année par le très renommé institut Fraunhofer IWU (Institute for Machine Tools and Forming Technology), spécialisé dans la recherche sur les technologies de production et transformation. Cet événement donne traditionnellement un excellent aperçu des plus récentes innovations dans le secteur de l’usinage.

Tendance 1 : usinage avec refroidissement cryogène 

L’usinage des composites et du titane génère des températures très élevées, pour le refroidissement des outils, les émulsions classiques se révèlent insuffisantes. Il en résulte une usure prématurée du matériel.

Ce qui explique le succès rencontré par la technique du refroidissement cryogène avec du CO2 ou N2 liquide. Avec cette nouvelle technique, l’usure de l’outillage est ralentie. Sandvik (le principal fabricant au niveau mondial dans le domaine des outils d’usinage) est ainsi parvenu à multiplier par trois la durée de vie de son matériel.

Tendance 2 : conception de surfaces fonctionnelles  

Un autre thème d’actualité est la conception de surfaces fonctionnelles. Un groupe de scientifiques et d’ingénieurs sont activement à la recherche de méthodes qui permettraient d’optimaliser les coefficients de frottement des surfaces. Ils ont apporté des explications concernant leur approche dans la résolution de cette problématique.

Tendance 3 : usinage piloté par les données

Un intense travail de recherche est également mené pour définir les modalités qui permettraient de piloter le procédé d’usinage en exploitant des données empiriques et théoriques.

Le groupe Volkswagen est l’une des entreprises industrielles qui, déjà à l’heure actuelle, collectent et utilisent des données pour améliorer et surveiller en continu le processus de fabrication. C’est le cas, par exemple, dans l’impressionnante usine de moteurs à Chemnitz, qui produit des moteurs essence à trois et quatre cylindres pour Skoda, VW et Seat. L’usine accorde beaucoup d’importance à l’aspect humain. Une technologie innovante est mise au service des salariés, qui jouent un rôle crucial dans le processus de production.

Tendance 4 : prototypage rapide

Les présentations de Sirris concernant quelques nouvelles techniques ont recueilli également un beau succès. Nous avons décrit la manière qui nous a permis de réaliser très rapidement un prototype de roue dentée avec une fraiseuse de précision. Pour produire une telle pièce avec le procédé d’usinage standard, il faut normalement prévoir un délai de 12 semaines. Avec notre méthode, le travail était terminé en 24 heures.

Tendance 5 : durcissement au laser intégré

Ensuite, nous avons présenté les premiers résultats de notre étude portant sur le durcissement au laser intégré. Cette technique nous a permis de produire une buse d’injection beaucoup plus dure que les pièces réalisées avec les techniques conventionnelles. Et cela en quelques secondes seulement.

Vous souhaitez plus d’informations ?

Suivez notre blog et les articles Techniline.