Les bioplastiques - alternatives durables pour enrayer la prolifération des déchets

Au problème de la montagne de déchets plastiques s’ajoute le fait que les matières premières servant à fabriquer les plastiques conventionnels - la principale étant le pétrole - sont tout sauf durables. Les voies de solution peuvent ainsi être recherchées tant à la fin du cycle de vie des plastiques, qu’au début de ce cycle. Les bioplastiques - fabriqués à partir de substances végétales - et les plastiques biodégradables, compostables ou non - peuvent apporter une réponse.

Les participants au Forum économique mondial, qui s’est tenu le mois dernier à Davos (Suisse), se sont accordés pour dire qu’un changement de cap était nécessaire pour résoudre la question des emballages et que pour leur production il fallait trouver des solutions alternatives, autres que le pétrole.

Traiter le problème à la source serait une réelle solution. Se contenter de réduire les quantités et la surconsommation des plastiques ne suffit pas, il faut également changer d’optique et se tourner vers les bioplastiques – plastiques biodégradables ou non, et les plastiques compostables. Bannir l’usage des matières plastiques n’est pas une solution, en raison de leurs propriétés exclusives. Mais si l’on tient compte également des aspects “épuisement des ressources fossiles (pétrole)” et “nécessité de réduire les émissions de polluants”, il est évident qu’une approche radicalement différente est nécessaire pour résoudre le problème des déchets plastiques.

Lire plus sur Techniline.