Le fraisage de précision du métal dur dans la pratique

Le 27 novembre, la firme Diatool a montré que le fraisage de précision sur métal dur (carbure métallique) n’a rien d’impossible. En plus de la séance de démonstration réalisée en direct sur la machine de précision disponible chez Sirris, les autres possibilités d’application et les types d’appareils existants et destins à l’usinage des pièces fabriquées dans ce matériau ont fait l’objet d’une présentation.

Pendant un atelier organisé à Diepenbeek, dans le laboratoire “Precision Manufacturing Lab” de Sirris, la firme Diatool a présenté les outils permettant le fraisage, perçage et taraudage des pièces fabriquées en carbure métallique. Pour ce type de matériau, les technologies qui ont été présentées peuvent se révéler être des solutions plus rapides et plus économiques à mettre en oeuvre que les procédés classiques d’usinage (étincelage, meulage).

C’est un revêtement diamanté (degré de dureté 9000HV, procédé breveté) appliqué sur les bords de l’outil de coupe qui a permis de rendre possible le fraisage des pièces en carbure métallique. A part la dureté du revêtement diamanté, l’autre caractéristique et le degré très élevé d’adhérence avec le substrat en métal dur.

(Source : Union Tool)

Les principaux facteurs qui déterminent le succès du fraisage sur carbure métallique sont les suivants :

  • une machine rigide capable de résister aux forces élevées appliquées pendant la coupe du matériau;
  • une précision maximale de l’arrondi à la pointe de l’outil;
  • sous l’incidence des variations de température, une dilatation minimale de la broche dans l’axe longitudinal de l’arbre moteur;
  • refroidissement du procédé d’usinage de préférence par air comprimé, parce que cette technique se révèle la plus efficace pour prolonger la durée de vie de l’outil; parmi les autres alternatives : huilage par nébulisation, ou par application directe.

Pendant une démonstration sur la machine de précision chez Sirris, un profil torx a été fraisé dans la tige d’un outil fabriqué en carbure métallique (degré de dureté 91,5HRA).

(Source : Union Tool)

Plus de 25 personnes ont assisté à la démonstration, parmi lesquelles plusieurs ont d’ores et déjà exprimé leur intérêt pour cet appareillage. Quelques-unes des réactions :

“La possibilité de fraiser directement une forme dans une pièce en matériau fritté devrait nous permettre de faire l’économie d’une étape de production”.

“Pour réaliser des géométries de coupe dans des outils fabriqués dans un matériau incompatible avec le procédé du meulage, la technique du fraisage est une source d’opportunités”.

Cet atelier a été organisé dans le cadre du projet de recherche de l’IWT 'Precision Manufacturing for new and better products'.