Le fraisage de forme selon la méthode Vortex réduit les temps d’usinage

Avec un fraisage de forme à haute vitesse, une programmation correcte permet d’éviter un dépassement de la valeur seuil de la largeur de coupe radiale et le bris de l’outil. Dans les courbes et les transitions, la largeur de coupe peut augmenter temporairement de manière indésirable. Une nouvelle méthode automatique permet maintenant de garder constant l’angle d’attaque dans toutes les circonstances, ce qui offre plusieurs avantages intéressants.

Les fraiseuses présentent une longueur de coupe utile. En théorie, on peut l’utiliser sans problème, à condition de ne pas dépasser une valeur seuil pour la largeur de coupe radiale pendant l’opération d’usinage. Quand c’est le cas, le risque est grand que l’outil de coupe se brise avec toutes les conséquences que cela comporte. Lors de la programmation d’un fraisage de forme d’une poche avec un système de FAO, vous pouvez parfaitement entrer une grande profondeur de coupe axiale et une petite largeur de coupe radiale, ce qu’on appelle un fraisage de forme à haute vitesse. Sur les sections droites du trajet de fraisage, l’outil pourra conserver ces réglages, mais pour une section courbe ou lors d’une transition vers la passe suivante, la largeur de coupe augmente temporairement de façon indésirable. Peu de systèmes de FAO offrent actuellement une fonctionnalité pour limiter la largeur de coupe dans ces situations. Et c’est la raison pour laquelle le programmeur de FAO est obligé de limiter la profondeur de coupe. L’inconvénient est qu’on n’utilise pas entièrement la capacité de coupe, ce qui entraîne un allongement du temps d’usinage.

Lire plus sur Techniline.