Inspection des éoliennes : le rôle des drones gagne en importance

En raison des progrès réalisés dans le développement des drones, ou UAV (Unmanned Aerial Vehicles), et de la popularité croissante dont ils font l’objet, leur rôle dans les applications existantes, notamment l’inspection des éoliennes, ne cesse de gagner en importance.

Déjà en 2011, nous avons publié un article Techniline dédié au potentiel des UAV pour inspecter les éoliennes. A la lecture du rapport de Navigant Research publié récemment, il s’avère aujourd'hui que ces appareils vont effectivement gagner en importance à l’avenir (2015-2024), comme technique d’inspection complémentaire et technique d’inspection standard.

Le rapport 'Drones for Wind Turbine Inspection' analyse le marché global des UAV mis en oeuvre pour réaliser l’inspection des éoliennes. Ce rapport contient, entre autres, une analyse de la dynamique du marché, de la structure industrielle et des caractéristiques technologiques à la base du marché relatif au matériel des UAV et des prestations de service générées par les UAV.

Début 2015, le parc mondial des éoliennes en phase d’exploitation commerciale se chiffrait à quelque 268.550 unités, pour une production totale de 327.381 MW. Cela représente plus de 805.000 pales de turbine qu’il faut inspecter chaque année. A cela s’ajoute dans les prochaines années plusieurs centaines de milliers de rotors supplémentaires. Il convient de noter que les intervalles d’inspection sont plus rapprochés au cours de la première année de mise en service. Et que, par la suite, un travail précis d’inspection est nécessaire pour éviter qu’un défaut non détecté en temps utile ne vienne compromettre le potentiel de production d’énergie, ou même de causer la perte de l’ensemble du rotor ou de la nacelle.

Selon le rapport, les inspections réalisées avec des drones pilotés par des opérateurs professionnels donnent des résultats de meilleure précision que la simple observation depuis le sol. Et cela pour un coût moindre et avec moins de risques pour les inspecteurs. Toutefois, cela ne signifie pas que cette méthode va se substituer à la méthode usuelle, mais plutôt qu’il s’agira d’une méthode complémentaire, en tout cas pour l’inspection des éoliennes onshore. Par contre, dans le cas des éoliennes offshore, l’inspection via des drones sera probablement à terme la méthode d’inspection standard.

Les raisons expliquant l’importance croissante des drones sont les multiples perfectionnements qui leur sont apportés, par exemple, le plus grand nombre de rotors améliorant la stabilité au vent, l’amélioration des batteries, qui prolonge l’autonomie de fonctionnement, et l’amélioration de l’optique des caméras, qui permet une observation plus détaillée. Parmi les autres aspects soulignés dans le rapport, on peut mentionner également le rôle accru des systèmes d’analyse des données pour l’analyse automatisée des photos.