Les éditeurs de logiciels doivent de plus en plus se focaliser sur l'optimisation de leurs services, notamment leur capacité d'adaptation aux préférences des clients. Grâce à son cadre et à ses algorithmes flexibles, le projet ITEA Flex4Apps crée une boucle complète qui permet aux entreprises de proposer des services plus complexes tout en accélérant la transition numérique. Pour ce résultat, unique en son genre, les partenaires du projet ont reçu le prix d'excellence ITEA lors des Online ITEA PO Days 2020.

‘Shift security left’ est un paradigme répandu dans l'industrie informatique. La plupart des start-ups sont désireuses de l'adopter, mais elles tombent sur des obstacles lors de son application dans la pratique. Il n'existe pas de lignes directrices communes sur la manière d'aborder la sécurité des applications. Sirris vous propose une solution : « le plan le plus simple d'amélioration du profil de sécurité en 3 semaines ».

Dans ce troisième blog d'une série réalisée dans le cadre du projet MISTic relatif à la situation du trafic à Bruxelles à l’époque des restrictions liées au Covid-19, nous nous attardons sur la Petite Ceinture de Bruxelles, du début du confinement à récemment, en recourant à une analyse visuelle.

Ce blog est le deuxième d'une série réalisée dans le cadre du projet MISTic, relatif à la situation du trafic à Bruxelles pendant les restrictions liées au Covid-19. Nous nous intéressons ici à l'évolution du trafic durant l’assouplissement des restrictions.

À mesure que les services et applications mobiles gagnent en importance, les vulnérabilités des apps mobiles sont mises en évidence. Dans cet article, nous nous intéressons aux 10 principales vulnérabilités mobiles du projet OWASP (Open Web Application Security Project) et nous les classons selon quatre règles simples afin de mieux les comprendre et d'apprendre à les appliquer. Après avoir lu ceci, vous n'oublierez plus jamais le moindre élément de ce top 10 !

Hyperscale et Microcare sont les mamelles de l’économie numérique. L'accent est mis sur les services numériques évolutifs qui répondent aux besoins des particuliers et des entreprises. Marion Debruyne, doyenne de la Vlerick Business School, nous présente sa vision.

La crise du coronavirus a rendu les conditions de vie et de travail assez pénibles pour tout le monde, mais pour la science des données, les restrictions imposées par le confinement ont fait apparaître des problèmes concrets très intéressants à étudier. Le laboratoire EluciDATA de Sirris a sauté sur l’occasion et a réussi à dériver quelques modèles caractéristiques du trafic à Bruxelles.

Hyperscale et microcare sont les moteurs de l’économie numérique. Il est essentiel de proposer des services en ligne évolutifs qui prennent en charge les tâches des consommateurs et/ou des utilisateurs professionnels d'une manière conviviale. Nous en avons discuté avec Jan Van Steirteghem de BESIX.

Hyperscale et Microcare sont les principaux vecteurs de l’économie numérique. Au centre, des services numériques extensibles qui répondent aux besoins des particuliers et des entreprises. Comment les décideurs envisagent-ils la question ? Nous nous entretenons avec Nicolas Vautrin et Kourosch Abbaspour Tehrani d'Innoviris, l'institut bruxellois pour la recherche et l'innovation.