Hausse de productivité et écologie chez TE Connectivity

Depuis le 4 février, la Belgique compte sept usines du futur de plus : Biobakkerij De Trog, E.D.&A., JTEKT Torsen Europe, Ontex, Punch Powertrain, TE Connectivity et Van Hoecke NV ont été récompensées par ce label pour leurs efforts. Ces dernières années, ces entreprises ont tellement investi dans les technologies de production dernier cri, la numérisation, l'innovation sociale et l'écologie qu'elles figurent aujourd'hui dans le peloton de tête. Nous allons examiner ces entreprises hors du commun une à une.

Pas moins de sept entreprises ont cette fois-ci obtenu le statut d'usine du futur au terme d'un processus d'évaluation. Parmi elles, TE Connectivity. Sur son site d'Oostkamp, cette multinationale produit essentiellement des connecteurs pour l'industrie automobile. Pour pérenniser sa croissance, TE Connectivity mise surtout sur la mise au point et la fabrication de produits spéciaux en tirant parti de ses connaissances de pointe en mécatronique. L'optimisation des lignes de production, la croissance de la production et de la productivité, et les mesures écologiques font partie de ses priorités.

Le site emploie environ 700 personnes, chiffre qui reste stable malgré une croissance modérée de la production et des hausses répétées de la productivité. Ces quatre dernières années, les délais moyens ont été réduits de moitié. Les processus se surveillent de manière autonome et s'adaptent si nécessaire, réduisant ainsi le nombre d'interventions manuelles. Malgré la croissance, la consommation d'énergie et de matériaux a baissé.

Pour en savoir plus à propos de TE Connectivity, rendez-vous sur le site Web de Made Different.

Dans le cadre de Made Different, Sirris et Agoria accompagnent actuellement plus de 200 autres entreprises dans leur transformation en usine du futur. Ces sociétés mènent actuellement une ou plusieurs transformations. Elles sont actives dans une foule de secteurs (industrie technologique, alimentation, textile, papier, pharmaceutique, transport, chimie, cuir, mobilier, médical, construction, etc.). Il s'agit aussi bien de PME (66%) que de grandes entreprises (34%), établies dans tout le pays. Sirris et Agoria estiment que pas moins de 50 entreprises décrocheront le label "Factory of the Future" d'ici 2018. D'ici là, elles comptent par ailleurs sensibiliser et accompagner 500 entreprises dans la réalisation d'une ou plusieurs transformations (les 50 usines du futur excelleront dans les sept transformations).