Fraisage de précision d’une matrice

Pour développer et évaluer le design et les structures de nouveaux produits, une entreprise membre de Sirris a mis en oeuvre des matrices. Avec pour objectif de reproduire ensuite les structures souhaitées dans ses produits. Au cours des essais réalisés, un procédé d’usinage par enlèvement de matière (soustractif) a été comparé avec un procédé d’usinage par ajout de matière (additif).

Les matrices, dont la surface fonctionnelle se compose de différentes géométries de détail (voir les illustrations), peuvent être réalisées via différents procédés : usinage par enlèvement de matière et usinage par ajout de matière. L’entreprise a suivi les deux pistes au cours de son trajet d’évaluation.

Procédé soustractif

Pour le procédé soustractif appliqué sur la matrice, fabriquée dans un acier fortement allié, l’entreprise a fait appel avec succès à l’expertise de la cellule Usinage de précision de Sirris à Diepenbeek. Après tout : Sirris dispose sur son site de Diepenbeek d’une fraiseuse de haute précision à cinq axes Fehlmann Versa P825, qui permet de fraiser des géométries avec une précision de 5 µm. Le concept de matrice incluait des détails présentant des rayons de courbure très petits, nécessitant des fraises ayant un diamètre de 0,4 mm. Pour minimaliser l’usure de l’outil - un aspect critique dans le fraisage miniature - il était absolument essentiel d’utiliser une fraiseuse ultra précise et thermiquement stable. Cette double exigence était remplie, vu que la fraiseuse est installée dans une salle climatisée et que les composants critiques de la machine sont équipés d’un dispositif de compensation de la température.

Votre entreprise également doit relever un défi comparable ? Alors n’hésitez pas à prendre contact avec Sirris et de vous informer sur les possibilités de notre cellule Usinage de précision !

Tags: