Deux applications en développement grâce à l'impression 3D

Des microréacteurs imprimés jetables pour étudier des réactions chimiques sans devoir passer par une salle blanche. Des scaffolds biocompatibles pour l'ingénierie tissulaire à partir de déchets de l'extraction du jus de pomme. 

Des microréacteurs imprimés jetables 

Pour étudier certaines réactions chimiques, le protocole de recherche auquel se soumettent les chercheurs de l'Université d'Helsinki est basé sur une analyse au spectromètre de masse de microchips. Comme les dispositifs devaient jusqu'ici être préparés en salle blanche, cela impliquait de travailler avec des batchs assez importants pour ne pas perdre trop de temps en aller-retour vers les labos spécialisés, d'où des délais conséquents avant d'avoir les résultats et un manque de souplesse évident. 

Lees meer op Techniline.