Des particules anticontrefaçon lisibles par smartphone

Des chercheurs développent un marquage à base de microparticules de terres rares qui s'illuminent sous NIR et sont visibles sans matériel coûteux.

Les chercheurs du MIT ont développé une nouvelle technique de marquage anti-contrefaçon. Elle est basée sur des particules invisibles à l’œil nu qui présentent des bandes de nanocristaux de terres rares dopées avec des éléments comme l'ytterbium, le gadolinium, l'erbium ou le thullium. Ils émettent dans le visible lorsqu'ils sont soumis à un rayonnement dans l'infrarouge proche. En modifiant les rapports de ces éléments, les scientifiques peuvent obtenir n’importe quelle couleur dans le spectre visible.

Lire plus sur Techniline.