Des éoliennes qui restent rentables, même en cas de très grand froid

Même en cas de froid extrême, les éoliennes peuvent continuer à produire de l’électricité. Du moins si elles sont fabriquées de manière suffisamment résistante. Les concepteurs de moteurs et de turbines peuvent pour cela compter sur notre expertise étendue pour les faire fonctionner, même en cas de conditions climatiques extrêmes.

Pour concevoir des turbines qui sont exposées à des températures basses, vous pouvez suivre deux pistes. Soit vous construisez des composants et des systèmes sur la base des spécifications sur le terrain, soit vous les soumettez à une série de tests approfondis. Cette dernière méthode de travail est souvent plus rapide et moins coûteuse.

Une aide étendue

Pour les deux méthodes, vous pouvez compter sur notre aide spécialisée, de façon à être assuré que vos éoliennes offriront un rendement optimal dans toutes les conditions climatiques.

Nous vous accompagnons ainsi pour déterminer le comportement thermique des pièces et de leurs combinaisons. Nous utilisons à cet effet par exemple CFD software (de Computational Fluid Dynamics) qui simule le comportement des liquides et des gaz.

Nous pouvons par ailleurs tester vos structures dans la chambre climatique de l’OWI-Lab, quelle que soit leur taille, en les exposant à des températures allant jusqu’à -60°C.

Pour finir, nous analysons l’historique des données climatiques pour vous. Nous vérifions à cet effet le nombre de fois où des conditions climatiques qui influencent le comportement de mise en route et d’arrêt des machines se produisent. Nous pouvons ainsi découvrir l’impact de la météo sur les coûts d’exploitation.

En savoir plus?

Combien pouvez-vous économiser lorsque les moteurs et les turbines sont protégées de manière optimale contre le froid extrême ? Nous vous donnons un exemple de calcul pour les éoliennes. Vous découvrirez tout cela dans notre article détaillé de Techniline.