De l'électronique flexible auto-cicatrisante

Des chercheurs développent un matériau diélectrique qui peut restaurer son intégrité physique mais aussi toutes ses fonctionnalités électriques et thermiques. 

Les matériaux flexibles pour l'électronique sont soumis à des déformations mécaniques répétées qui peuvent les endommager. Des chercheurs de Penn State University travaillent à développer des fonctions d'auto-cicatrisation qui leur permettraient de se réparer pour continuer à fonctionner. 

Cela suppose que ces matériaux restaurent leurs propriétés mécaniques (résistance à la rupture, intégrité physique) mais aussi leurs propriétés électriques (résistivité, conductivité thermique, caractère diélectrique ou isolant…). 

Lire plus sur Techniline.