Contrôler et gérer sa consommation de mazout

Pour contrôler sa consommation de mazout, il suffit de visser la petite jauge Full Up sur le réservoir, de télécharger l'application correspondante et d’introduire dans son smartphone les mesures de la cuve. Sirris participe au développement du dispositif. 

La start-up namuroise Full Up a développé un dispositif smart pour la mesure du niveau des cuves à mazout et une application smartphone pour l'analyse des informations communiquées par la sonde.

Le produit comprend un capteur de mesure par ultrasons, un émetteur connecté au réseau WiFi et une batterie. Ces composants sont encapsulés dans un dispositif qui se visse sur la cuve. Le produit comprend une application smart qui permet à l'utilisateur de surveiller en permanence son niveau de mazout de manière à éviter les pannes mais aussi à contrôler sa consommation, effectuer une commande, suivre les fluctuations de prix en temps réel, … 

Sirris s'est chargé du développement d'un boîtier permettant de loger les composants électroniques, d'intégrer les fixations et de réaliser les fonctions "smart" du dispositif ainsi que de la recherche et du développement d'un cône d’émission/réception d’US performant (forme, fréquence, matière, aspect de surface,…). Un capteur de température d’ambiance fait également partie du dispositif pour le calcul d'une correction sur la vitesse de propagation des US. 

La conception du boîtier implique notamment le choix de matériaux (corps, colles, résines…) répondant à un cahier de charge mécanique mais aussi chimique puisque la sonde peut être en contact avec le mazout ainsi que la prise en compte des réglementations ATEX. Les contraintes ont porté aussi sur la parfaite étanchéité du boîtier et l'encapsulation des composants. Une antenne intégrée permet la communication via le réseau Lora. 

Enfin, Full Up avait fixé des objectifs de prix de revient en fonction des productions escomptées dont la conception devait tenir compte. 

La conception s'est faite en plusieurs itérations. Un premier prototype a permis de repérer les modifications à apporter, un autre a été imprimé en 3D pour valider les choix.