Comment le plastique belge peut-il déjouer la concurrence grâce à son intelligence ?

Le 16 février, Sirris et Agoria organisent le séminaire « Plastics: Smart Interconnected ». D’éminents chercheurs, universitaires et spécialistes du domaine jetteront un regard sur l’avenir de l’industrie belge des matières plastiques et comment les entreprises peuvent faire la différence. Au programme, deux témoignages d’entreprises mais aussi l’intervention d’un expert en smart products de Sirris.

Wim Christiaens, R&D Director chez Quad Industries, et Steven Daelemans, Strategic Account Manager chez Covestro, deux orateurs de l’événement, lèvent un coin du voile.

Electronics meet plastics

Quad Industries est pionnière dans le développement et la production d’électronique imprimée, comme des interfaces utilisateur et des panneaux de contrôle pour machines, voitures, laboratoires, hôpitaux et autres applications. Dans ce cadre, elle recourt aussi bien à des interrupteurs à membrane qu’à des interrupteurs capacitifs. Parmi les récents développements, on trouve des emballages « intelligents », des batteries imprimées et même des semelles de chaussure sensibles à la pression. 

Grâce à l’électronique imprimée sur polymères thermoplastiques, Quad Industries explore de nouvelles applications pour interfaces utilisateur. Wim Christiaens : « Comme exemple typique, il y a le bouton 3D que nous développons dans le cadre du projet européen Terasel. Il se compose de circuits capacitifs imprimés sur un plastique plat. Par thermoformage, ce plastique acquiert au final l’apparence d’un bouton traditionnel, mais sans la mécanique complexe et peu fiable qui le caractérise. Cette technologie permet en outre de produire des composants électroniques 3D très complexes. » 

Le projet de Quad Industries met directement en évidence le potentiel de la collaboration entre les entreprises électroniques et le secteur des matières plastiques. « Nous ne disposons pas des installations et des connaissances du secteur des matières plastiques », explique Wim. « C’est pourquoi nous croyons très fort dans les partenariats complémentaires entre entreprises opérant dans des secteurs différents. » 

Matériaux spécialisés

Covestro dispose justement de ces installations et connaissances. Cette spin-off de l’ancienne division Material Science de Bayer est un acteur de premier plan dans la production de polymères premium, de revêtements et de films spéciaux pour l’automobile, l’électronique et l’ameublement. 

« En tant que fournisseur spécialisé de matériaux, nous disposons d’un large savoir-faire en interne », indique Steven Daelemans, Strategic Account Manager chez Covestro. « Nous développons notamment des films de gestion de la lumière qui diffusent de la lumière LED dans les autos et intérieurs, ou des matériaux sur lesquels des entreprises comme Quad Industries peuvent imprimer de l’électronique pour fabriquer des planches de bord et des panneaux sans raccord. Pour réaliser de tels projet, vous devez rassembler des expertises très diverses. Chaque étape est cruciale. » 

Spécialisé dans la fabrication et l’industrialisation de produits (plastiques) intelligents, Sirris est également au programme. Jacques Halleux, Business Unit Manager chez Sirris présentera « Why we need to go the smart way… ». 
Vous souhaitez en savoir plus ? Inscrivez-vous dès aujourd’hui au séminaire « Plastics: Smart Interconnected, the way to go forward ».