Comment concevoir des pièces moulées correctes du premier coup ?

L’une des questions les plus préoccupantes du monde des pièces moulées est de concevoir correctement les produits et les systèmes de coulée, afin d’obtenir une pièce moulée sans défaut. Mais comment s’y prendre et de quels paramètres faut-il tenir compte ? C’est ce que vous apprendrez dans l’un des modules de formation de la série concernant la technologie de fonderie que Sirris organise à partir du 12 avril.

Obtenir une pièce moulée correcte commence par un contrôle correct du bain de fusion. Il est essentiel, pour ce faire, de connaître les paramètres les plus importants des processus de fusion du métal. À quoi faut-il faire attention au niveau du bain de fusion pour obtenir une qualité correcte de produit moulé ? Quelles sont les principales pertes lors de la fusion ? Que se passe-t-il dans le bain de fusion en fonction du temps ? De combien d’énergie a-t-on besoin ? Ce ne sont que quelques unes des questions auxquelles il sera répondu lors de la formation.

Afin de déterminer les caractéristiques du bain de fusion, il est nécessaire d’effectuer des mesures de température, de teneur en oxygène et de composition chimique. Les méthodes de mesure permettant de déterminer correctement ces caractéristiques seront exposées au cours de la formation. L’analyse thermique du bain permet, de façon simple, de déduire un certain nombre de caractéristiques donnant une idée du processus. Ceci permet de déterminer correctement, avec l’aide de votre fournisseur, les exigences relatives aux pièces moulées.

Pour chacune des pièces il y a lieu de remplir la cavité du moule lors du coulage ; ceci nécessite de respecter un certain nombre de règles de base, afin d’obtenir des pièces sans défaut.  Ces règles seront exposées en détail, et vous permettront de calculer vous-même le dimensionnement correct du système de coulage.

Les métaux ont également tendance à rétrécir en se solidifiant.  Un certain nombre de règles empiriques permettront d’approcher et de résoudre des problèmes de retrait, de manière à ce que les pièces moulées ne comportent pas de retassures. Les techniques de simulation permettent de calculer des géométries de plus en plus complexes, afin d’obtenir ainsi des pièces moulées de qualité optimale.

Un bon dialogue entre le client et le fabricant de la pièce moulée est essentiel :  La fonderie peut certes utiliser certaines techniques pour corriger le comportement de retrait du métal fondu, mais il est au moins aussi important que la conception de base de la pièce réponde aux exigences du processus de moulage.  C’est pourquoi la formation examine plus en détail les bonnes pratiques en matière de conception correcte d’une pièce moulée.

Des défauts de coulée peuvent encore survenir suite au processus de coulée par lui-même ou suite à une conception non optimale. Vous recevrez dès lors, en cours de formation, un catalogue de défauts de coulée et leurs causes, afin que vous puissiez prévoir, conjointement avec votre fournisseur de pièces moulées, des mesures correctives.

Êtes-vous intéressé(e) par la conception de pièces moulées, correcte du premier coup ? Vous trouverez dans notre agenda toutes les informations concernant la formation ‘fonderie’ qui démarrera sous peu.

Tags: