Un marché en croissance et une sensibilisation accrue du public accélèrent l'adoption de produits biosourcés, biodégradables et recyclables. Mais comment identifier ces produits et évaluer leur valeur ? Et quelle est leur position actuelle dans l’économie circulaire ? Grâce au webinaire Sirris et Centexbel du 31 mars, vous serez à jour dans l'heure !

La mise au point d’alternatives durables pour le papier peint et les revêtements muraux englobe aussi bien l’utilisation de matériaux biosourcés que la mise en œuvre d’une stratégie de recyclage en fin de vie.

Le secteur chimique est de plus en plus demandeur de biomasse comme source des produits et des procédés chimiques. L'accent est donc mis sur l'amélioration des procédés actuels et de nombreuses recherches sont menées sur l'utilisation de nouvelles formes de biomasse. Qu'est-ce que le biosourcé, où en sont les développements et comment est-il validé ?

De nouvelles tendances, comme la construction circulaire ou la construction écologique, ont fait en sorte que de nouveaux matériaux trouvent leur voie dans le secteur de la construction. L'utilisation de matières premières renouvelables et de matériaux de construction à base bio y est étroitement liée. Aperçu de la situation avec quelques exemples de matériaux et d'initiatives.

Alors que la pandémie de coronavirus bat son plein, la prévention des infections est plus que jamais d'actualité. Le réseau européen AMiCI ePlatform, dans lequel Sirris est également impliqué, vise à accélérer l'acquisition de connaissances sur les nouvelles surfaces antimicrobiennes. Celles-ci doivent devenir un outil de lutte contre les bactéries résistantes, un ennemi de plus en plus puissant dans les hôpitaux. Afin d'introduire les connaissances acquises sur le marché, ce projet va être suivi d'une ePlatform. Celle-ci se veut un outil de banc d'essai, dans toute l'UE, pour les solutions de revêtement antimicrobien qui arrivent sur le marché dans le secteur des soins de santé.

Un nouveau revêtement à base d'huile de colza peut offrir une protection temporaire contre la corrosion dans des conditions maritimes extrêmes ou en cas d’humidité élevée.

La pression sur les produits d'origine fossile augmente. Si les alternatives biologiques gagnent en importance, il reste du pain sur la planche. Il en va de même dans le secteur des revêtements. Au début de cette année, nous avons lancé le projet « Revêtements à base de bio-composants : une opportunité pour une entreprise et un monde durables ».

Le 26 novembre, l'équipe Alt Ctrl Trans organise sa manifestation de lancement du projet Interreg ALTernative au Chrome TRi et hexavalent pour le secteur du TRANSport et de la TRANSformation.

Ce n'est un secret pour personne. Une bonne adhérence est une condition sine qua non si l'on entend exploiter pleinement les fonctionnalités d'un revêtement ou peinture. Le remplacement des peintures écaillées représente un poste de coût important pour les entreprises et les pouvoirs publics. Or l'adhérence de la peinture au substrat est essentielle à une finition de qualité.