Calcul de la résistance à la fatigue de la fonte nodulaire

Des formules simples permettent d’évaluer avec précision la limite d’endurance de la fonte nodulaire en se fondant sur sa résistance à la traction. Cette possibilité est intéressante car, dans la pratique, la limite d’endurance détermine la longévité d’un composant.

On utilise la fonte nodulaire pour de nombreux composants pour lesquels la sécurité est importante. Comme la majorité des structures finissent par lâcher suite à la fatigue, il est plus intéressant de connaître la résistance à la fatigue que les propriétés mécaniques statiques, comme la résistance à la traction ou limite d’élasticité. La limite d’endurance (σA ‘endurance limit’) est déduite d’une courbe de Wöhler. Cette courbe de Wöhler établit une relation entre la contrainte admissible et le nombre de cycle jusqu’à la rupture. Malheureusement, l’installation d’une courbe de Wöhler est une procédure fastidieuse car il faut soumettre à des essais plusieurs éprouvettes, parfois jusqu’à 10 millions de cycles.

Lire plus sur Techniline.

Tags: