Additive manufacturing : nouvelles imprimantes FDM

Kodak se lance dans l’impression 3D avec une machine FDM de bureau. Une FDM pour les polymères haute performance chez Roboze. Un logiciel de compensation des vibrations pour des vitesses d'impression plus grandes. Un stylo 3D pour initier les enfants. 

Kodak se lance dans l’impression 3D 

Kodak lance sur le marché une nouvelle machine FDM appelée Portrait. Cette imprimante offre un volume d’impression de 200 x 200 x 250 mm. La chambre est fermée et munie d'un filtre à air. L'extrudeuse double est munie d'un capteur qui détecte la fin du filament et d'un thermistor qui évite la surchauffe. Une caméra, un écran tactile, des voyants LED pour suivre la fabrication, une connectivité Wi-Fi, USB, email, échange de fichiers, réseaux sociaux complètent le dispositif. 

La machine est compatible avec des logiciels de CAO et de slicing de tiers ainsi qu'avec toutes sortes de filaments, même si Kodak a lancé ses propres PLA moins sensibles à l'humidité, avec un MFI élevé et un diamètre précis. 

Lire plus sur Techniline.