Additive manufacturing métal : monitoring et contrôle

Deux études de cas : à quoi attribuer la porosité d'une pièce ou la fissuration d'une autre. Examen des gouttes dans la technique Liquid Metal Jet Printing. Cartographie des températures absolues en LBM. Système de suivi multi-capteurs acoustiques et optiques. 

Les pièces métalliques imprimées contiennent parfois des pores et défauts qui entraînent une accumulation de contraintes qui affaiblissent la structure et qui sont sources de déformations et de fissures. Comme l'AM est de plus en plus utilisé pour la production de pièces finales, il est important de comprendre exactement comment se forment ces défauts et comment y remédier. 

A quoi attribuer la porosité d'une pièce ? 

La porosité des pièces métalliques imprimées peut être un problème dans certaines pièces critiques. Elle doit être maîtrisée, mais pour cela, il faut bien comprendre son origine. LPW, fabricant et distributeur de poudres métalliques pour additive manufacturing, apporte sa pièce à l'édifice avec une étude de cas. 

L'étude porte sur la défaillance d'un composant en Inconel. 

La porosité pourrait provenir de la poudre métallique ou du procédé AM. LPW explore les différents types de porosité, la manière de les identifier et les solutions possibles. 

Lire plus sur Techniline.