Additive manufacturing Céramique

Une conférence tenue à Vienne a fait le point sur l’additive manufacturing de matériaux céramiques. Compte rendu par un expert de Sirris.

Les 11 et 12 septembre 2017 , Sirris a suivi la conférence AM Ceramics 2017, organisée à Vienne par la Deutsche Keramische Gesellschaft conjointement avec Lithoz. Cette conférence avait pour but de faire le point sur l’état de l’art actuelle et les perspectives des céramiques en additive manufacturing.

Les questions suivantes étaient à l’ordre du jour :

  • Le potentiel de la céramique en AM et les challenges pour l’industrie

  • Les tendances actuelles et les opportunités

  • Le design en AM céramiques

  • Les technologies AM et matériaux existants

  • Qu’attendre de l’AM des céramiques, au-delà du simple prototype

Parmi les orateurs, il y avait des industriels (fabricants de pièces céramiques ou de machines AM), des responsables R&D, des consultants et des universitaires. 80 personnes ont assisté à l’évènement, venant de toute l’Europe occidentale.

Les messages véhiculés tout au long de la conférence rejoignent ceux qui sont généralement émis quant à l’AM métal :

  • L’additive manufacturing n’est pas une solution toute faite à tous les problèmes

  • Penser AM céramique dès la conception de la pièce de manière à tirer un maximum d’avantages des techniques additives, tout en connaissant les limitations

  • Ne pas fabriquer par AM une pièce qui peut être produite via les techniques traditionnelles

  • La rentabilité d’une pièce fabriquée par AM doit être calculée sur l’ensemble de son cycle de vie, en tenant compte de l’amélioration de performances engendrée et non juste des coûts de production

Les biocéramiques HA-TCP, la silice, la zircone, l’alumine, le nitrure de silicium, ainsi que des mélanges de ces céramiques pour des applications spécifiques comme la fabrication de noyaux de fonderie, ont été cités dans les divers exposés parmi les matériaux céramiques hautes performances déjà à un stade avancé de développement sur les machines additives.

Hormis dans le domaine médical, la fabrication en série de pièces en céramique par AM reste cependant quelque chose de très rare dans l’industrie. Les études présentées concernaient principalement des case studies de R&D ayant pour but de développer l’usage de l’AM en interne et de familiariser le personnel avec ces nouvelles techniques. L’objectif est de se tenir prêt pour l’avenir !

Dans un futur proche, au vu de leurs propriétés caractéristiques, les matériaux céramiques devraient constituer une alternative viable et intéressante à de nombreux métaux. 

(Source photos : Lithoz)