Aider les industriels wallons à intégrer les technologies additives au sein de leur entreprise en répondant aux questions auxquelles ils se posent, tel est l’objectif visé par le projet Fab+. Dans ce cadre, les partenaires du projet proposent entre autres des formations aux techniques additives en collaboration avec les centres de formation en Wallonie.

L'impression 3D avec l'acier offre une opportunité formidable, mais comment s’y prendre ? Lorsqu’on fait ses premiers pas dans cet univers passionnant, il faut faire de nombreux choix et tenir compte de nombreux éléments. Même si vous en avez déjà une certaine expérience, vous pourriez rencontrer des obstacles difficiles à surmonter. Sirris, CRM et BIL ont collaboré dans le cadre du projet INSIDE Metal AM. Nous aimerions vous présenter ce que nous avons appris sur l’impression 3D avec le métal.

Additive Talks propose une approche différente pour donner accès aux ressources de l’impression 3D et la fabrication additive. La journée Additive Talks réunit les acteurs de la fabrication additive et les experts des industries verticales pour aborder différents sujets. Sirris interviendra également sur le thème des coûts et des considérations relatives à l'investissement dans un système AM.

L’OEB exclut du principe de brevetabilité les plantes et variétés végétales obtenues par des procédés essentiellement biologiques (croisement, hybridation, sélection).

Sirris peut imprimer en 3D par SLS des pièces en TPU avec des zones de dureté différente en jouant soit sur leur structure interne soit sur les paramètres de frittage.

Associer des tôles métalliques ou des composites thermoplastiques avec des éléments imprimés en 3D complexes peut être d'un grand intérêt pour certaines applications industrielles. Sirris a réalisé des avancées significatives dans ce domaine grâce à un robot 6 axes et une tête d'extrusion adaptée.

La pandémie de coronavirus et la pénurie potentielle de dispositifs médicaux constituent un défi majeur pour les canaux habituels de production et de distribution de tels outils. L'Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé (AFMPS) fournit des lignes directrices adaptées aux fabricants qui souhaitent contribuer à offrir davantage de possibilités aux établissements de soins.

La production de pièces en additive manufacturing (AM) à partir de poudres métalliques n'est pas une simple technologie 'prête à l’emploi'. En raison de l'historique thermique spécifique des pièces, il existe de nombreuses causes de déformations des pièces, voire d'accident de production dans le pire des cas. Des solutions logicielles peuvent s'avérer utiles dans ce contexte...

Par Selective Laser Sintering, il est possible de mettre en oeuvre des matières souples comme les TPU. En modifiant les paramètres de fabrication, Sirris parvient à modifier leur dureté pour produire des pièces avec des caractéristiques différentes ou pour faire varier les propriétés dans une même pièce.

Dans notre usine 4.0, nous nous attelons à la fabrication d’une montre en 3D-printing. Nous utilisons le laser femtoseconde pour créer un effet d’optique impressionnant.