Au secours, la croissance de notre productivité est en baisse ! Quatre nouveaux conseils pour doper votre productivité (partie 9)

La Belgique est le quatrième pays le plus productif au monde, mais la croissance de notre productivité décline. Dans cette série, nous vous partageons à chaque fois quatre conseils pratiques pour stimuler facilement votre productivité au bureau comme à l’atelier. 

La première partie de cette série abordait en détails la productivité des entreprises belges. Ces dernières années, notre pays a enregistré des gains de productivité inférieurs à nos attentes. Autre élément frappant au niveau des chiffres : les écarts importants de productivité entre les sociétés d’un même secteur. Aussi une entreprise qui appartient au 10e décile s’avère trois fois plus productive qu’une entreprise qui appartient au 1er décile. Ce constat prouve que nous avons encore une grande marge de manœuvre en matière d’amélioration. 

Pour soutenir les entreprises belges dans l’amélioration de leur productivité, nous avons réuni plusieurs conseils que nous publions à un rythme régulier. Ils mettent l’accent sur les améliorations qui exigent peu d’efforts.

Conseil 39 : Arrêtez la production par lots

Demandez à un enfant de mettre dix lettres dans des enveloppes. Il y a fort à parier qu’il va d’abord plier toutes les lettres avant de les glisser dans les enveloppes et de coller les timbres à la fin seulement. De toute évidence, la décomposition du travail en différentes tâches et la production par lots prennent racine dès le plus jeune âge. Il existe une méthode alternative : le « flux continu » ou « pièce à pièce » (one piece flow), qui consiste à réaliser toutes les opérations une pièce à la fois. Bon nombre de personnes semblent penser que le travail par lots représente le choix le plus rapide. En pratique, la production pièce à pièce fait souvent gagner un peu plus de temps. Si vous avez du mal à y croire, effectuez le test des enveloppes par vous-même ou visionnez cette courte vidéo consacrée à ce sujet.

La production par lots implique en général des opérations supplémentaires inutiles. On manipule chaque pièce plusieurs fois, on perd du temps à organiser le stockage temporaire et on court le risque de devoir reprendre le lot depuis le début en cas d’erreur. La vidéo ci-dessous montre un exemple de procédé de production qui permet d’enregistrer un gain de productivité de 17 % en passant de la production par lots à la méthode du flux continu.

Avez-vous recours à la production par lots pour minimiser la part des temps de changement de série ? Lisez donc le conseil 34 au sujet de la réduction des temps de changement de série.

Conseil 40 : Créez des postes de travail mobiles

Imaginez un instant que deviez choisir entre aménager quelques postes de travail les uns à côté des autres et déambuler entre ces postes tout au long de la journée. Vers quelle option vous tourneriez-vous ? Si la réponse semble assez évidente, force est de constater qu’on avale les kilomètres dans les ateliers. Une fois que les postes de travail disposent d’un emplacement « fixe », les employés commencent spontanément à se déplacer.
La roue représente probablement l’invention la plus importante de l’humanité (mais pas la plus ancienne, l’alcool existait déjà avant), alors qu’on ne l’utilise encore que très peu. Évitez les déplacements inutiles en montant autant que possible les postes de travail, les étagères, les tables de montage, les récipients, les armoires, etc., sur des roues. Les postes de travail mobiles facilitent considérablement l’adaptation de l’espace aux besoins changeants. L’effet mental joue peut-être un rôle encore plus important. Les roues rappellent constamment aux collaborateurs la nécessité d’ajuster l’environnement de travail aux circonstances. En outre, elles simplifient le ménage dans la mesure où les obstacles s’écartent facilement. (Voir également le conseil 4 pour plus d’exemples d’applications des roues.)

Conseil 41 : Épargnez votre consommation énergétique après la fermeture

La productivité correspond au lien entre les sorties (valeur ajoutée) et les entrées (heures de travail). La valeur ajoutée représente le chiffre d’affaires auquel on retranche toutes les dépenses intermédiaires. Une réduction de la facture énergétique augmentera par conséquent votre valeur ajoutée ainsi que votre productivité.

Passer à une consommation en mode veille pendant les heures de fermeture contribue à réduire votre facture énergétique de façon simple. Pensez à relever au moins une fois votre consommation d’énergie sur votre compteur en dehors des heures d’ouverture de votre entreprise, par exemple la nuit ou le week-end, ou à faire le tour de vos locaux après la fermeture. Combien de lumières sont restées allumées ? Entendez-vous des fuites d’air ?

Mettez en place un plan d’action sur la base de vos observations. Sensibilisez vos collaborateurs et mettez-vous clairement d’accord sur les règles d’extinction des appareils. Il peut aussi souvent être utile de procéder à quelques interventions techniques. Réparez les fuites d’air ou programmez l’extinction automatique des appareils à l’aide d’une minuterie. Une entreprise d’éclairage a installé un logiciel qui éteignait automatiquement chaque soir tous les ordinateurs qui tournaient encore et a ainsi économisé quelques milliers d’euros par an.

Conseil 42 : Concertez-vous avec le client

Le client n’est pas un roi, mais un partenaire avec lequel vous souhaitez établir une relation gagnant-gagnant. Il ne faut pas se plier aveuglément à ses désirs. Bien souvent, il ne sait pas vraiment ce qui lui convient le mieux ou ignore les limites de votre machinerie. Les tolérances étroites, les trous carrés sans rayon, les matériaux difficiles à façonner, les traitements de surface spécifiques, les parois minces et les contre-dépouilles peuvent souvent être remis en question. Concertez-vous donc avec votre client et expliquez-lui les conséquences de ses choix. Cette étroite collaboration contribuera bien souvent à améliorer la faisabilité de vos projets, ce qui à son tour stimulera votre productivité. Essayez avant tout de vous impliquer le plus rapidement possible au stade de conception de votre client. Plus tôt vous vous y mettrez, plus votre impact aura de l’importance.

In fine

Si vous avez, vous aussi, des conseils, n’hésitez pas à nous les transmettre. Nous pourrons les partager et gagner en productivité tous ensemble. Le meilleur contributeur en la matière recevra un joli cadeau. 

Le raccourcissement des délais de fabrication contribue à la croissance de l’entreprise et à la réduction de nombreux coûts indirects. Les entreprises en milieu à forte variabilité et faible volume peuvent y parvenir grâce à la stratégie de production appelée Quick Response Manufacturing (QRM, ou fabrication à réponse rapide). À partir du 4 mars (Gand), nous organisons un nouveau cycle de formation sur le QRM (NL). Vous trouverez plus d’informations dans notre agenda !

 

Cliquez ici pour un aperçu des autres parties de la série.

 

(Source photos : https://www.pexels.com)