Aller au contenu principal

Micro products

La microfluidique toujours en pleine croissance 

La microfluidique, c’est cette discipline qui consiste à manipuler les fluides à l’échelle micro. Aujourd’hui, elle a quitté le stade de la recherche fondamentale pour être appliquée dans des secteurs aussi différents que le biomédical (lab-on-a chip), la chimie industrielle en flux continu (microréacteurs) ou le screening de molécules dans les laboratoires de R&D.  

 

Travailler avec des canaux bien inférieurs au millimètre permet d’augmenter la vitesse d’analyse et l’efficacité des échanges, de réduire les quantités d’échantillons ou de réactifs nécessaires, de gagner en portabilité ou encore de réduire les coûts. De plus, grâce à un contrôle précis des conditions de mise en œuvre sur des zones très confinées, la microfluidique donne accès à de nouveaux schémas réactifs impensables en batch. 

 

Sirris, au sein de son Product Development Hub, est actif dans cette discipline depuis de nombreuses années. Mais 2019 a vu une croissance significative en marques d’intérêt mais aussi et surtout en nouveaux projets de développement, essentiellement pour le compte d’acteurs industriels souhaitant diversifier leurs activités sur base de cette nouvelle approche technologique.

 

 

Le monde académique n’est pas en reste, avec également de nouveaux projets de recherche ou en cours de préparation, où la part d’ingénierie devient tout aussi importante, voire même prédominante, par rapport au volet biologique qu’elle supporte. Une rencontre de deux mondes particulièrement riche en innovation !

 

Ainsi, qu’il s’agisse de dispositifs pour la détection de pathogènes dans l’organisme, pour l’analyse de paramètres biologiques ou le dosage d’antibiotiques en temps réel, ou encore le contrôle qualité dans le secteur agro-alimentaire, la microfluidique répond à ces nouveaux besoins alliant précision, rapidité et coûts réduits.

 

Sirris propose une offre unique en ressources et moyens technologiques pour permettre d’entrer de plain-pied dans ce nouveau paradigme. 

 

Une chaine de process complète partant du pré-concept et design assisté par ordinateur jusqu’au transfert industriel, en passant par la réalisation de démonstrateurs et de prototypes fonctionnels par micro-usinage, moulage par injection, ou plus récemment par micro-impression 3D, est disponible sur le site de Seraing.

Pt'it dej de la microfluidique

Le 21 novembre 2019, Sirris, en collaboration étroite avec InnovaTech, et avec le support du pôle Mecatech et d’Interreg, ont organisé un petit déjeuner sur la microfluidique. 

 

L’occasion pour les 40 participants matinaux de se faire une meilleure idée de la discipline grâces à diverses présentations, suivies par une visite des installations du site de Seraing. 

 

Parmi les temps forts de l’événement, une introduction des principaux concepts et passage en revue des domaines d’application de la microfluidique a permis de sensibiliser les nouveaux-venus dans ce domaine et conforter ceux qui y sont déjà actifs dans les choix qu’ils ont déjà faits en faveur de cette approche. 

 

Des témoignages d’acteurs industriels issus des secteurs de la santé et de la chimie, parmi lesquels Thierry Baltus (Antigon),  Pascal Mertens (Coris Bioconcept) ou encore Julien Estager (Certech) ont également montré à quel point ce domaine technologique allait très prochainement faire partie de notre vie à de nombreux niveaux !

 

De nouveaux capteurs imprimés

L'intégration de capteurs dans les produits est un domaine en pleine expansion, notamment dans le cadre des nombreuses applications IoT et de ces nouveaux produits intelligents qui font de plus en plus partie de notre quotidien. 

 

La réduction des coûts de production ainsi que la facilité d'intégration sont des facteurs  prépondérants. C'est pourquoi une approche technologique basée sur la micro-impression de ces dispositifs connaît depuis quelques temps un essor particulier dans divers domaines d'application. Parmi eux le secteur de la santé, qui a bien compris l’intérêt de déposer sélectivement et avec une grande précision, des encres de divers matériaux qui, après séchage, permettent différents types de stimulus d’être détectés. 

 

Au cours des derniers mois, Sirris a été particulièrement sollicité pour développer divers capteurs imprimés, parmi lesquels des capteurs de force sur substrats flexibles et étirables, des systèmes permettant la détection de liquides en espace confiné, ou encore des électrodes pour l’analyse électrochimique d’analytes biologiques.

 

Selon les dimensions et les résolutions des électrodes à réaliser, Sirris a ainsi pu mettre à profit tout l’ensemble de ses technologies de micro-impression partant de la sérigraphie sur surface plane, compatible avec une grande cadence d'impression et des résolutions de l’ordre du dixième de millimètres, jusqu’à la technologie d'aérosol jet printing capable d'imprimer sur des substrats 3D des lignes aussi fines que 20 µm. D’autres moyens, aux résolutions et capacités intermédiaires, tels que l’inkjet printing ou la valve jetting sont également disponibles au sein du Sirris Product Development Hub.