Region Bruxelloise

Capitale de la transformation digitale

Il est évident que la région bruxelloise et son industrie commencent à percevoir pleinement l’impact de la transformation numérique. En attestent deux observations notables : ces cinq dernières années, Bruxelles s’est ainsi, d’une part, positionnée comme un leader, détenant le record absolu du nombre de fabricants de produits numériques dans les villes belges. D’autre part, les TIC jouent un rôle moteur pour l’innovation dans l’industrie bruxelloise. Nous constatons d’ailleurs ces dernières années, dans nos prestations de services, une forte augmentation du pourcentage d’innovations liées aux TIC, de 63 pour cent en 2007 à 93 pour cent en 2017. Cette tendance dominante confirme que l’effet de la transformation numérique sur les entreprises se fait pleinement sentir. 

Les logiciels et, par extension, les TIC en général sont à l’origine d’une transformation fondamentale dans pratiquement toutes les branches d’activité. Le secteur logiciel bruxellois est devenu l’un des principaux moteurs de différenciation et un important « créateur de valeur » pour de nombreux produits et services. La technologie numérique a un impact sur les processus, produits et services ainsi que sur les modèles d’entreprise sous-jacents.

Depuis 2004, Sirris a mené, en collaboration avec Agoria et avec le soutien d’Innoviris, plusieurs initiatives structurelles visant à renforcer l’industrie technologique à Bruxelles. Ces dix dernières années, Sirris a réalisé quelque 1290 accompagnements individuels dans plus de 300 entreprises bruxelloises dans le cadre d’innovations technologiques concrètes. Par ailleurs, une centaine de sessions de fond poussées ont été organisées avec des groupes d’entreprises et plus d’une cinquantaine de consortiums de recherche ont été créés avec des entreprises et instituts de recherche bruxellois et ce, généralement avec un ancrage international. 56 grands projets d’innovation industriels pluriannuels ont en outre été mis en place dans des entreprises bruxelloises, avec un effet positif profond et disruptif sur leur portefeuille R&D. Cette production intense a été soutenue par des centaines de publications et événements sur des thèmes pertinents pour l’industrie et la région bruxelloises.

10 years of coaching High-Tech industry

Le Smart Connected Innovation Lab réunit les fabricants de produits hardware et software

L’intégration hardware et software de plus en plus importante recèle de nombreuses opportunités pour les deux mondes. Fabricants de produits hardware souhaitant intégrer des fonctionnalités numériques au sein de leurs produits, développeurs de logiciels désireux de faire le lien avec des produits physiques et chercheurs souhaitant explorer les différentes possibilités : tous peuvent se retrouver au sein de la nouvelle infrastructure conçue par Sirris à leur intention, le Smart Connected Innovation Lab.

Les entreprises peuvent y évaluer la viabilité de leurs idées et obtenir des conseils quant aux possibilités qui s’offrent à elles ou un accompagnement vers la réalisation de leurs innovations afin d’intégrer hardware et software au sein de produits intelligents. Sirris dispose des ressources nécessaires à cet effet. En construisant lui-même des démonstrateurs, Sirris explore le potentiel innovant de l’intégration hardware et software pour les entreprises.

icity.brussels, moteur de la numérisation bruxelloise

Le nouveau Smart Connected Innovation Lab est également un centre de recherche et permet aux entreprises de profiter de l’expertise de Sirris, de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) et de l’Université libre de Bruxelles (ULB) dans le domaine des TIC. Le Lab a été créé dans le cadre du projet icity.brussels, qui bénéficie du soutien du Fonds européen de développement régional (FEDER). L’objectif de ce projet, qui se déroulera jusqu’au 31 décembre 2020, est de faire de Bruxelles un pôle de premier plan de la recherche et développement, l’innovation et la valorisation technologique dans le domaine des TIC. Le projet peut compter sur les partenaires suivants à cet effet : Sirris, Agoria, Innoviris, Software.Brussels, Vrije Universiteit Brussel (VUB) et le coordinateur de l’Université libre de Bruxelles (ULB). Dans le cadre d’icity.brussels, plusieurs projets de R&D dans les TIC ont déjà été lancés dans des domaines pertinents tels que l’enseignement, l’e-santé, la mobilité, l’Internet des objets et la 5G.

Sirris, point de contact NGI pour la Flandre et Bruxelles

Le Next Generation Internet (NGI), une priorité du programme de travail TIC H2020 2018-2020, vise à assurer un réseau Internet plus centré sur l’humain, soutenant les valeurs européennes d’ouverture, de coopération transfrontalière, de décentralisation, d’inclusivité, de transparence et de protection de la vie privée. L’initiative NGI a un large périmètre et une portée à long terme. Elle se concentre essentiellement sur de nouveaux domaines technologiques, tels qu’une meilleure protection des données, de nouvelles architectures Internet, des systèmes de données décentralisés et de nouveaux outils d’exploration et d’identification.

VLAIO et Innoviris ont désigné Sirris comme point de contact national pour la Flandre et Bruxelles. Les points de contact NGI font office d’interface avec les futurs acteurs clés, sensibilisent à l’initiative, en font la promotion et mettent sur pied et développent un écosystème NGI. De plus, le point de contact NGI fait remonter les informations de ces groupes en vue de faire évoluer l’initiative NGI.

Workshop avec des acteurs bruxellois et flamands

Afin d'alimenter le travail de la Commission européenne et de recueillir des informations, des workshops NGI sont organisés. Innoviris, VLAIO et Sirris ont uni leurs forces pour organiser un workshop conjoint à Bruxelles le 21 février. Ce dernier a rassemblé une trentaine de parties prenantes.