Aller au contenu principal

Petits mais intelligents : l’incroyable expansion des produits « micro »

Réduire la taille des objets tout en les dotant de fonctionnalités supplémentaires, c’est le cheval de bataille du Small Lab, l’unité de Sirris spécialisée en miniaturisation pour le développement de produits. Les potentialités ne cessent de s’élargir, notamment pour le secteur biomédical.

Sirris continue d’investir dans le développement des technologies de miniaturisation, et d’accompagner les industriels dans la mise au point de solutions miniatures intelligentes. Avec deux tendances qui se confirment. D’abord, l’intérêt de ces nouvelles technologies pour le secteur biomédical. Ensuite, la multidisciplinarité croissante des développements : ils intègrent désormais mécanique, électronique et optique.

Projets en 2016

Intérêt biomédical

Parmi les projets emblématiques de 2016, Sirris a mis au point une série de micro-pièces d’interfaçage pour une future plateforme d’analyses biomédicales en développement chez Analis. Ces pièces font le lien entre des micro-conduits (capillaires) où les fluides à analyser sont mis en condition, et la plate-forme où ils sont analysés. Pour EyeD Pharma, Sirris a fait appel à ses compétences en micro-ingénierie pour usiner une pièce d’une très grande précision pour de futurs micro-implants médicaux.

Solutions portables et surfaces fonctionnalisées

La société Symbiose a fait appel à Sirris pour miniaturiser un concept d’analyse de produits toxiques pour le secteur du bâtiment et de la construction, et en faire une solution portable, transportable sur chantier. Sirris a également contribué à simplifier le protocole d’analyse pour le rendre réalisable par du personnel non spécialisé. L’expertise belge s’exporte aussi aux Etats-Unis : l’université de Binghamton a fait appel au Small Lab Sirris pour texturer des micro-surfaces à l’échelle micrométrique et créer un différentiel de friction (possibilité de glisser dans un sens mais pas dans l’autre).

Des micro-pièces intégrant mécanique, électronique et optique

Pour un fabricant de machines industrielles, Sirris a développé un micro-capteur optique ultra-performant. Pour ce faire, il a fallu mettre au point avec l’Université de Liège une géométrie d’éléments optiques permettant une détection plus performante des informations. Sirris a combiné ce design optique aux éléments électroniques du capteur, au sein d’une monture mécanique spécifiquement conçue pour supporter les conditions d’utilisation très rudes de ces machines.

Projets de recherche

Sirris reste à la pointe des connaissances grâce à différents projets de recherche entamés en 2016. Le Small Lab est notamment impliqué dans deux projets européens (cadre Manunet) visant à intégrer de nouvelles fonctions intelligentes à des vitrages (projet Novaglass) et à des implants médicaux (projet Sinkµlar). A l’échelle régionale, Sirris participe au développement de dispositifs portables et miniaturisés, notamment pour des analyses de sang au lit du patient, et pour l’analyse rapide de pathogènes via une puce micro-fluidique.

A la pointe des technologies

En 2016, Sirris a obtenu les financements nécessaires (cadre FEDER) pour améliorer encore ses capacités de prototypage et de réalisation de démonstrateurs. Une technologie innovante de moulage de matériaux polymères sera ainsi disponible courant 2017. Elle offrira une solution de micro-réplication compatible avec des matériaux sensibles à la chaleur et permettra des géométries très particulières (parois ultrafines, hauts rapports d’aspect). Par ailleurs, une nouvelle imprimante 3D permettra de réaliser un prototypage ultraprécis de pièces microscopiques.

Moments d’inspiration

Agoria Road Show : « Découvrez le Small Lab »

Sirris a ouvert la série 2016 des Road Shows organisés par Agoria pour faire connaître aux entreprises belges les centres de recherche à leur disposition, avec un événement centré sur la miniaturisation.

BioWin Day: stand Sirris

La journée d’information du Pôle de compétitivité biomédical wallon a attiré de nombreux entrepreneurs actifs dans le développement de dispositifs biomédicaux. Ils ont découvert comment Sirris peut leur éviter de contraindre leur application à des dispositifs commerciaux inadaptés, grâce au développement de solutions à façon.