Aller au contenu principal

Accroître la compétitivité grâce à une utilisation plus efficace des composites

Les composites comptent désormais parmi les matériaux phare dans divers secteurs tels que l'aéronautique et l'automobile. Ils sont légers, moins énergivores, plus performants et offrent davantage de possibilités de conception. Leur utilisation permet de créer des combinaisons uniques d'applications les plus diverses. Savoir prendre les meilleures décisions constitue l'un des moyens les plus efficaces d'assurer la percée des composants légers au design optimal et dont chaque structure est fabriquée à l'aide des matériaux les plus adaptés.

Le Sirris Leuven-Gent Composites Application Lab (SLC-Lab) a été créé dans le but de répondre à cette demande croissante. Les entreprises peuvent s'adresser à ce laboratoire pour le développement de leurs matériaux composites et de leurs applications. Les tests sont menés en étroite collaboration avec la KU Leuven et l'UGent.

Projets en 2016

Des composites plus performants grâce à la technologie des capteurs

Le projet SBO Self-Sensing Composites, clôturé en 2016, cherchait à mettre au point des capteurs intégrés et des systèmes électroniques déformables dotés de propriétés innovantes destinés à divers types de matériaux composites. Quatre technologies de capteurs prometteuses ont ainsi été mises au point : fibres optiques microstructurées, guide d'ondes polymère, capteurs diélectriques et système électronique à déformation unique. À terme, le recours aux capteurs peut permettre une réduction des coûts de pré-production des composites. Ils serviront aussi à améliorer des éléments de composites structurels et renforceront globalement la confiance dans cette technologie. Une nouvelle méthode de mesure plus efficace, plus précise, plus stable et plus rapide de signaux perturbés a par ailleurs été mise au point. Les technologies développées ont été validées à l'aide "d'évaluateurs de technologie" et par le biais de cas pratiques industriels.

Les entreprises améliorent leur compétitivité grâce à une utilisation plus efficace des composites

Par le biais de six thèmes extrêmement pertinents, les partenaires du projet CompositeBoost souhaitent mettre à disposition des concepteurs et des FEO les outils et méthodes qui leur permettront de choisir les matériaux adéquats. Des masterclasses, des démonstrations et des cas pratiques transformeront une entreprise de traitement des matériaux composites en une entreprise de production et un partenaire fiable. De cette manière, nos entreprises conservent et renforcent leur position face à la concurrence étrangère. Plusieurs projets industriels ont été lancés en 2016. Nous avons également organisé une session de cours de base sur les composites ("crash courses") et une première masterclass.

Économie circulaire, également pour les matériaux composites

En collaboration avec Sirris, VKC et Vito, l'OVAM a mené une étude destinée à trouver des solutions de recyclage des composites durcis thermiquement. Cette étude avait pour but de boucler le cycle des composites par le biais d'un concept durable, du réemploi et du recyclage, de l'optimisation des flux de déchets, d'une collaboration plus efficace au sein de la chaîne de valeur, d'une réglementation adaptée, ... Les résultats de l'étude ont été publiés sous la forme d'un rapport rédigé par l'OVAM. Ce rapport dresse un aperçu des applications, matériaux et quantités employés, techniques de production et solutions de traitement des déchets du marché actuel des plastiques durcis thermiquement renforcés de fibres. Le rapport tente aussi de procéder à une évaluation des évolutions du marché et formule une série de recommandations stratégiques afin de recycler plus efficacement ces plastiques. Sur la base de ces informations et de la contribution d’entreprises internationales, le département de Sirris spécialisé dans la durabilité a publié dans le cadre du projet CompoBoost, en collaboration avec le SLC-Lab, deux livres blancs consacrés à ce thème :