Adjoindre des services numériques à des produits : Comment s’y prendre ?

Le modèle de revenus de la servitisation numérique, qui enrichit les produits physiques de services numériques, offre aux fabricants un large éventail de nouvelles possibilités, tout en apportant son lot de nouveaux défis. Le 12 décembre, Sirris organise un atelier d’inspiration pour donner aux entreprises qui fabriquent des produits physiques et qui envisagent de proposer des produits intelligents connectés un aperçu de ce qu’est la servitisation numérique et de ses finalités, et pour les aider à l’appliquer.

La servitisation numérique correspond à un modèle de revenus au sein duquel les produits physiques traditionnels se voient couplés à des services numériques, par exemple une poubelle qui optimise la collecte des ordures ou une machine de production capable de commander elle-même les matières entrantes. Ce processus propose aux fabricants une multitude de nouvelles perspectives, mais recèle également un certain nombre de nouveaux défis à relever. Ainsi les entreprises qui souhaitent apporter une dimension intelligente et connectée à leurs produits doivent réfléchir à des moyens d’y intégrer des capteurs et de la connectivité, au fait que cela implique aussi bien le matériel que les logiciels, à l’impact potentiel sur le modèle d’entreprise existant, etc. Ces facteurs peuvent accélérer le lancement d’un tel projet.

L’atelier d’inspiration du 12 décembre a pour vocation de fournir aux entreprises les connaissances nécessaires sur la servitisation numérique (définition, finalités et mode de fonctionnement) et de leur donner les clés pour l’appliquer. À cette fin, nous avons recours au principe « Comment cela a été fait ». Nous analysons une preuve de concept existante et avançons des explications sur chacun des composants, ainsi que sur les choix que nous avons opérés en cours de route pour parvenir à ce résultat. Outre les aspects technologiques, nous discutons aussi de l’impact potentiel de la servitisation numérique sur le modèle d’entreprise.

Pourquoi y participer ?

  • En tant que représentant d’entreprise qui fabrique des produits physiques, l’atelier vous donne l’occasion de mieux appréhender les produits intelligents connectés (définition et finalités).
  • À l’issue de la formation, vous aurez un aperçu des opportunités et des défis engendrés par la servitisation numérique, qui auront été démystifiés à l’aide d’exemples concrets.
  • L’analyse d’une preuve de concept existante effectuée selon le principe « Comment cela a été fait » permet de préciser les points à prendre en compte si vous souhaitez mettre sur pied une preuve de concept de la servitisation numérique dans votre entreprise. Vous aurez une idée globale des composants technologiques nécessaires au processus, des choix qu’il sous-tend et de son impact sur le modèle d’entreprise.

Cet atelier abordera les thèmes suivants :

  • Servitisation numérique : définition et finalités
  • Comment cela a été fait - rapide prototypage d’un aspirateur intelligent connecté (architecture et composants technologiques) : 
    • Sensorialité
    • Connectivité
    • Traitement et analyse des données
    • Edge et cloud computing
  • Impact sur le modèle d’entreprise
  • Implémentation d’une preuve de concept de votre propre produit intelligent connecté

Intéressé(e) ? Ne tardez pas à vous inscrire : le nombre de places est limité ! Consultez notre agenda pour accéder aux informations pratiques et au formulaire d’inscription.

Cet atelier fait partie intégrante du Laboratoire de servitisation numérique, mis au point pour soutenir les entreprises dans l’élaboration de preuves de concept de la servitisation numérique au sein de leurs propres contextes de produits.