Additive manufacturing, propriété intellectuelle, cybersécurité

Blockchain et smart contracts pour protéger la propriété intellectuelle. Attention à l'utilisation de certains logiciels open source qui présentent des failles de sécurité.

La cybersécurité est une préoccupation dans de nombreux domaines, mais depuis que des chercheurs ont mis en évidence la facilité avec laquelle il était possible de pirater des pièces physiques imprimées, le monde de l'impression 3D est particulièrement sensibilisé.

Blockchain et smart contracts

Les scientifiques de l'Université de Ulm, en collaboration avec des industriels et sous la coordination de Prostep, évaluent la manière dont la blockchain peut aider l'industrie de l'impression 3D à protéger sa propriété intellectuelle.

Cette technologie est bien connue dans certains marchés (le monde financier par exemple) mais beaucoup moins dans d'autres.
Lire plus sur Techniline.