Additive manufacturing : problèmes d'éthique, de sécurité, de standardisation

L'impression 3D pose de nouveaux problèmes d'éthique, par exemple dans le cas de la fabrication d'armes à feu ou de reproduction de restes humains. Elle pose aussi des problèmes de cybersécurité et de contrefaçon.

Fabrication d'armes à feu par impression 3D

Aux USA, le Département d’État avait autorisé, après des années de débats, C. Wilson et sa société Defense Distributed à partager sur Internet les fichiers CAO d'armes imprimables à partir du 01.08.18.

Mais un juge américain a publié le 31.07 une ordonnance restrictive temporaire pour arrêter la publication de ces plans quelques heures avant l'échéance. Cette décision est intervenue après que 8 États aient annoncé avoir déposé une plainte le 30.07 pour contester la décision du Département d'Etat. Ils ont également demandé une ordonnance restrictive, arguant que les pistolets imprimés en 3D constituaient un risque pour la sécurité. Au total, 20 États ont envoyé une lettre distincte exprimant leur soutien. Malheureusement, Defense Distributed avait déjà lancé la publication des plans en ligne le 27.07.18 !

Lire plus sur Techniline.