La bella macchina de Sirris Da Vinci « è nata » !

Nos cinq préparateurs finalisent la caisse à savon de Sirris qui participera dimanche prochain à la course Red Bull. Après le prototype et la fabrication des premières pièces, l’équipe Da Vinci s’est attelée ces derniers jours à la fabrication des nœuds qui relient les bambous entre eux et également à l’assemblage de la machine.

Ces petites pièces fondamentales qui font office de jonction entre les bambous ont été fabriquées en polyamide. Toutes les pièces ont été réalisées en une seule fois malgré le fait qu’elles diffèrent géométriquement les unes des autres vu leur place sur le châssis. Voilà encore un avantage de l’additive manufacturing : fabriquer en une fois de petites séries de pièces différentes.

Autre élément important du véhicule : le siège ! Celui-ci dont le design a particulièrement été soigné, a également été fabriqué en polyamide.

Les pièces qui servent au montage des roues (les porte-fusées), sont faites de titane. Les collègues ont choisi cette technologie pour sa rapidité de production mais aussi pour sa solidité. Il s’agit en effet de supporter le poids du chauffeur (bien qu’il ne soit pas fort lourd…) mais également et surtout de résister au parcours accidenté.

Une fois toutes les pièces fabriquées, assemblées et non collées… « la bella macchina Sirris Da Vinci è nata » !

 

Rendez-vous le dimanche 10 septembre prochain à Kluisbergen, venez voir la Sirris Da Vinci dévaler le parcours et rencontrer les 5 collègues qui ont créé et conçu ce petit chef d’œuvre qui allie matériaux naturels et matériaux de pointe, design et technologie, passion et expertise.

 

Vous pouvez suivre l’évolution de la fabrication de leur véhicule via la page Facebook Sirris Da Vinci

Share